Les membres du Quatuor Ysa e
Guillaume Sutre, premier violon
Guillaume Sutre commence ses études musicales au CNR de Douai, puis il entre à 14 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Elève de Gérard Poulet et de Jean-Claude Pennetier, il reçoit un premier prix de violon avant d’intégrer les cycles de perfectionnement de violon et de musique de chambre. Ayant terminé ses études en France, il part se perfectionner à l’Université d'Indiana (Bloomington USA) auprès de Josef Gingold, Franco Gulli, Menahem Pressler, Janos Starker, puis en Allemagne avec les membres du Quatuor Amadeus à Cologne.

A dix-huit ans, il gagne le Concours International de violon A. Curci à Naples, le Concours International de Trio avec piano « ARD » à Münich, le Concours International de Musique de Chambre à South Bend (Etats-Unis) et reçoit le prix Georges Enesco de la SACEM.

Dès lors, il est invité aux festivals de Stresa, la Roque d'Anthéron, au Wigmore Hall à Londres, au Théâtre San Carlo à Naples, à la Philharmonie de Berlin, au Eastern Music Festival (Etats-Unis) et tourne en Asie, en Amérique du Sud, Afrique, aux EU... il signe, avec un enregistrement des trios de Mendelssohn, un contrat d’exclusivité avec la firme Sony Classical.

Par ailleurs, Guillaume Sutre est invité par l’Orchestre de Montpellier, l'Ensemble Orchestral de Paris, le Sinfonia Varsovia, l'Orchestre de la Radio de Berlin, l’Orchestre Symphonique de Göttingen, l'Orchestre de Bretagne, l’Orchestre d’Auvergne, l’Orchestre Franz Liszt de Budapest...

Depuis qu’il a rejoint le Quatuor Ysaÿe en 1995, son répertoire ne cesse de s’enrichir, notamment avec les intégrales des quatuors de Beethoven et de Haydn. Il a participé à l’enregistrement pour la firme Decca des quatuors et quintettes avec piano de Gabriel Fauré avec le pianiste Pascal Rogé. Ils enregistrent enfin l’intégrale de la musique pour quatuor à cordes d’André Boucourechliev. Cet enregistrement a reçu les meilleures récompenses de la presse, ainsi que prestigieux Grand prix de l’Académie Charles Cros.

L’intégrale des duos de Joseph Haydn et de Mozart, enregistrée en public en août 2000 en compagnie de Miguel da Silva, a été saluée par la critique comme une version de référence (2 CD, Transart Live). Avec l’orchestre de Bretagne, il enregistre un disque consacré à la musique de Max Bruch (Double Concerto, Romance pour Alto et Orchestre, Trios opus 83) paru chez Transart Live.

Avec son épouse Kyung-Hee KIM, il continue d’explorer le répertoire pour violon et harpe, n’hésitant pas à susciter la création de pièces pour cette formation auprès de jeunes compositeurs.

Guillaume Sutre est professeur de violon et directeur du département de musique de chambre à l'Université de Californie, Los Angeles (UCLA).

 

Telecharger le document associe TÚlÚcharger : Document_telechargeable.doc


Luc-Marie Aguera, second violon
Luc-Marie Aguera débute ses études musicales au Conservatoire de Rouen. Il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 1981 où il suit l'enseignement de Gérard Jarry pour le violon, Maurice Crut et Bruno Pasquier pour la musique de chambre. Il obtient en 1985 deux premiers prix dans ces disciplines.

Dans le même temps, il est violon solo de l'orchestre du Conservatoire de Paris, qu'il quitte en 1986 pour faire partie du Quatuor Ysaÿe. Il accède à la renommée internationale en remportant, en 1988, le deuxième prix du Concours International de quatuor à cordes de Portsmouth (GB), ainsi que le Premier Grand Prix du Concours de Quatuor à Cordes d’Evian, pour la première fois décerné à une formation française. Depuis, il est invité avec cet ensemble dans le monde entier.

En mars 2004, il reçoit le prix Georges Enesco de la SACEM.

Il est également professeur de musique de chambre de la classe de quatuor à cordes qu’il a créée au CRR de Paris – une première en France- en 1993.

Luc-Marie Aguera joue un violon italien de Jean-Baptiste Guadagnini fait à Parme en 1770.

 


Miguel da Silva, alto

Miguel da Silva a débuté très jeune ses études au Conservatoire National de Région de Reims, sa ville natale. Puis il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il est l’élève de Serge Collot et de Maurice Crut. Il y obtient les Premiers prix de musique de chambre et d’alto, ce dernier à l’unanimité avec vote spécial du jury.

En 1985, il remporte le Premier Grand Prix au Concours international de musique de chambre de Paris en formation de sonate et intègre l’orchestre de l’Opéra de Paris.

Mais Miguel da Silva est, depuis son adolescence, passionné par le quatuor à cordes. En 1987, il quitte l’Opéra de Paris et fonde avec trois de ses amis le quatuor Ysaÿe. Il part à Cologne travailler avec le Quatuor Amadeus, suivre les conseils de Walter Levin (Quatuor Lasalle) à Bâle, de Piero Farulli (Quartetto Italiano) à Fiesole et de Hatto Beyerle (Quatuor Alban Berg) à Hanovre. Vient le temps de nombreux concours internationaux (Portsmouth, Evian) dont le quatuor remporte les premiers prix et les débuts d’une carrière internationale tant au Japon qu’aux Etats-Unis (Carnegie Hall, Metropolitan Museum à New York), en Israël et en Europe (Théâtre des Champs-Elysées à Paris, Wigmore Hall à Londres, Berlin, festivals de Lockenhaus, Stresa, Salzbourg...)

Il se produit dans d’autres formations, avec des partenaires tels que : Michel Portal, Jean-Claude Pennetier, Alain Planès, Raphaël Oleg, Paul Meyer, Leonidas Kavakos, Pierre Amoyal, Antonio Meneses, Augustin Dumay, Truls Mork, Gary Hoffmann, Pascal Rogé, Emmanuel Pahud, Jean-François Heisser, Irena Grafenauer...

Par ailleurs, Miguel da Silva a été le soliste invité de l’orchestre de Chambre de Pologne, de l’orchestre d’Auvergne, de l’orchestre Franz Liszt de Budapest, du Sinfonia Varsovia, de l’orchestre de Montpellier, sous la baguette de chefs d’orchestre comme Peter Csaba, Jean-Jacques Kantorow, Arie van Beck.

Très tôt, l’impératif pédagogique s’impose comme une évidence. En 1993, avec le soutien de Jacques Taddei, alors directeur du Conservatoire national de région de Paris, Miguel da Silva entraîne ses amis du Quatuor Ysaÿe dans la création d’une classe spécifique de quatuor à cordes, une première en France. Leurs élèves français (Psophos, Ébène, Modigliani, Voce) mais aussi étrangers (Aviv d’Israël, Incanto de Suisse, Différence de Lettonie) ont aujourd’hui remporté la plupart des concours de quatuors à cordes internationaux.

Parallèlement, il anime des classes de perfectionnement dans les Académies de Villecroze, Nice, à Aldeburgh, à l’Université de South California à Los Angeles.

Depuis septembre 2007, Miguel da Silva enseigne l’alto et la musique de chambre à la Hochschule de Lübeck, depuis la rentrée 2008, à l'ECMA (European Chamber Music Academy) et vient d'être nommé professeur d'alto à la Haute Ecole de Musique de Genève. Chaque été, il est le directeur artistique d’une Académie de musique de chambre à Flaine, en Haute-Savoie, «Musique à Flaine». Il également conseiller artistique de l'Académie musicale de Villecroze. Enfin, lorsque son calendrier le lui permet, Miguel da Silva participe au jury de grands concours internationaux comme celui de l'ARD de Munich (septembre 2008).

 


Yovan Markovitch, violoncelle

Premiers prix de violoncelle et de musique de chambre au CNSM de Paris, Yovan Markovitch a étudié avec Maurice Gendron et Michel Strauss. Il s’est ensuite perfectionné à l’université de Yale (USA) auprès d’Aldo Parisot.

Membre du Quatuor Castagneri avec lequel il a été lauréat de plusieurs concours internationaux (Londres, Evian, Banff, Munich, Florence ), il s’est produit régulièrement au sein de cette formation en France et à l’étranger pendant 10 ans .

Yovan Markovitch intègre la formation du Quatuor Ysaÿe en janvier 2005 avec laquelle il poursuit une importante carrière internationale.

Yovan Markovitch est actuellement professeur de musique de chambre et de quatuor à cordes au CRR de Paris.

Yovan Markovitch joue un violoncelle de Petrus Guarnerius de Venise daté de 1739.

 

Telecharger le document associe TÚlÚcharger : CRR_150509.doc